Les Africains réfléchissent aux résolutions du nouvel an

Les Africains réfléchissent aux résolutions du nouvel an


Par Otiato Opali à Nairobi, Kenya | chinadaily.com.cn | Mis à jour : 2023-01-19 18:28

Bien que de nombreuses personnes à travers l’Afrique envisagent la nouvelle année avec des sentiments mitigés, alors que le monde accueille l’année 2023, beaucoup suivent encore la tradition de prendre des résolutions du nouvel an dans l’espoir d’un avenir meilleur.

Selon un sondage, intitulé Prédictions mondiales pour 2023, publié par Ipsos, une société de sondage mondiale, les Africains interrogés ont déclaré qu’il y avait une incertitude quant à l’avenir à court et à long terme.

« Après quelques années très difficiles en 2020 et 2021, de nombreuses personnes en Afrique pensent que 2022 était un peu mieux. Les personnes interrogées ont indiqué qu’elles avaient du mal à être optimistes à propos de 2023, car la plupart expriment leur inquiétude quant à l’état de l’économie, de l’environnement et sécurité », a déclaré IPSOS dans le sondage publié en décembre.

Selon le sondage, 86% des personnes interrogées sur le continent déclarent qu’elles prendront des résolutions personnelles pour faire des choses spécifiques pour elles-mêmes ou pour les autres en 2023. Cela implique que malgré les défis du passé et tout en faisant face à un avenir incertain, les Africains espèrent encore améliorer leur condition.

Ken Aringo, un psychologue kenyan, a déclaré que les gens aiment prendre des résolutions parce que les mots « Nouvel An » apportent avec eux un sentiment de renouveau, à travers lequel ils sont poussés à vouloir avoir de la nouveauté dans leur propre vie.

« Prendre des résolutions pour le Nouvel An nous a été culturellement transmis et est devenu une tendance. Les êtres humains se copient les uns les autres. Si une personne fait quelque chose, il y a une façon dont nous sommes aspirés. Vous pouvez appeler cela la pression des pairs. ou la pression sociétale », a déclaré Aringo.

L’analyse d’Aringo se reflète dans les réflexions de Frida Kanampiu sur les résolutions du nouvel an. Kanampiu, un banquier au Kenya, pense qu’ils valent la peine dans le sens où ils donnent aux gens l’impression d’avoir une sorte de contrôle sur leur vie.

« Les résolutions nous aident à croire que nous pouvons avoir une nouvelle liste où nous pouvons passer à la page suivante. Cela se traduit par l’abandon des mauvaises habitudes de la dernière page ou de l’année dernière et l’adoption de nouvelles dans la nouvelle année. Je n’ai jamais collé à aucune de mes résolutions passées, du moins pas religieusement après la fin janvier, mais je continuerai à les prendre », a déclaré Kanampiu.

Cette année, elle a pris la résolution de démarrer son projet d’accession à la propriété en faisant une demande d’hypothèque auprès de son employeur. Elle a déclaré qu’en tant que banquière, elle avait accès à des taux d’intérêt bonifiés, mais qu’elle n’avait pas réussi à en profiter en raison d’engagements antérieurs.

« J’espère chercher une maison abordable et m’engager en demandant un prêt hypothécaire pour acheter la maison. Je suis locataire depuis quatre ans depuis que j’ai des engagements comme payer les frais de scolarité de mes frères et sœurs plus jeunes, mais comme ils sont tous déscolarisés, je pense qu’il est temps que je pense à moi », a déclaré Kanampiu.

D’un autre côté, Aringo a ajouté qu’il y a des gens qui prennent des résolutions pour le nouvel an parce que c’est excitant de les prendre. Ces personnes ne mettent pas en place des plans d’action pour atteindre les résolutions fixées.

« Il y a aussi cette petite pression de quelqu’un qui vous demande quelles sont vos résolutions et vous voulez avoir quelque chose à signaler. De nos jours, cela s’appelle la peur de manquer quelque chose », a déclaré Aringo.

Il a souligné que psychologiquement, les objectifs doivent être structurés pour être atteints et que toute idée sans exécution n’est qu’une idée.

Lusanda Mashiya, une étudiante sud-africaine, a déclaré qu’elle croyait que les résolutions du nouvel an ne sont qu’un moyen excitant de se donner de l’espoir pour la nouvelle année, mais qu’elles ne vont pas loin.

« Je préfère fixer des objectifs à la place, surtout le jour de mon anniversaire, et travailler à les atteindre. J’ai essayé de prendre des résolutions pour le nouvel an dans le passé, mais je me retrouve toujours avec des objectifs trimestriels au lieu de résolutions pour toute l’année. Cependant, je crois que les résolutions valent la peine car ils sont comme une sorte de tableau de bord, garantissant que vous êtes sur la bonne voie avec les objectifs fixés », a déclaré Mashiya.

Cette année, Mashiya espère ouvrir une boutique physique pour son activité en ligne. Bien qu’elle soit étudiante, elle a déclaré qu’elle vendait des maillots de football à ses camarades, mais elle a récemment élargi sa clientèle après avoir déplacé son entreprise en ligne.

« Comme j’ai presque terminé mes études, j’espère que d’ici la fin de l’année, j’aurai un magasin physique où je pourrai servir à la fois les clients sans rendez-vous et également orienter mes clients en ligne vers le magasin. Actuellement, je travaille avec des coureurs qui livrer les maillots aux clients en motos », a déclaré Mashiya.

« Je prévois également de suivre un court cours de fitness pour devenir entraîneur de fitness. J’aimerais gagner de l’argent grâce à cela tout en aidant les gens à construire le corps qu’ils veulent et à être plus à l’aise avec eux-mêmes, car je sais ce que c’est que d’être en insécurité et mal à l’aise dans son propre corps », a-t-elle ajouté.

Aringo a déclaré que quelle que soit la raison pour laquelle les gens prennent des résolutions pour le nouvel an et qu’ils les respectent ou non, les résolutions jouent un rôle important dans la formation de la psyché humaine.

« Il y a quelque chose qui s’appelle redémarrer en langage informatique. C’est très important. L’intérêt de prendre la résolution, c’est le sentiment de renouveau et aussi la satisfaction de savoir que l’on est dans un processus de transformation et de croissance. Si j’ai exactement les mêmes résolutions aujourd’hui que j’aurai dans cinq ans, quelque chose ne va pas chez moi. C’est pourquoi vous devriez également évaluer votre chemin de croissance », a déclaré Aringo.

Laisser un commentaire