BrandWagon Ad Talk avec Krutika Lal d’Aretto – Systeme io

BrandWagon Ad Talk avec Krutika Lal d’Aretto – Systeme io


La pandémie a entraîné des changements notables dans les industries, et le cas n’a pas été différent pour le marketing. Aujourd’hui, le marketing digital est devenu un aspect crucial pour acquérir de nouveaux clients et fidéliser les clients existants. Dans notre série hebdomadaire BrandWagon Ad Talk, les experts de l’industrie soulignent ce qui a changé au cours des deux dernières années et, plus important encore, ces changements sont-ils là pour rester. Krutika Lal, co-fondatrice et directrice du marketing (CMO), Aretto, parle à BrandWagon Online des choses à faire et à ne pas faire du marketing numérique, des meilleures campagnes marketing, etc.

Quelle est la différence entre lancer une marque à l’ère numérique d’aujourd’hui et avant ?

À l’ère numérique d’aujourd’hui, le lancement d’une marque est devenu plus accessible et plus rentable en raison de la prévalence des canaux de marketing numérique et des plateformes de commerce électronique. Ces outils permettent une plus grande portée, un ciblage et une mesure des efforts de marketing. De plus, l’essor des médias sociaux a permis une communication et un engagement plus directs avec les clients et a facilité la création d’une communauté autour d’une marque. En revanche, à une époque antérieure, le lancement d’une marque nécessitait généralement un investissement important dans les canaux publicitaires traditionnels tels que la télévision et la presse écrite, et il était plus difficile de se connecter directement et de s’engager avec les clients.

Quelles sont les meilleures campagnes marketing ou publicitaires récentes que vous avez vues et pourquoi ?

Il y a trois campagnes en particulier qui m’ont marqué. La campagne marketing de Netflix pour leur émission « Money Heist » s’est démarquée par son approche unique et engageante. L’événement de l’émission à Madrid, où les fans ont été « pris au piège » en tant qu’otages par les personnages de l’émission, a généré un buzz pour l’émission et créé une expérience unique pour les fans. Netflix s’est également associé à des influenceurs et des musiciens pour créer un contenu unique tel que des chansons à thème remixées afin de promouvoir davantage l’émission.

Une autre campagne était «Greater Lane» de Greater Than Gin, qui mettait l’accent sur l’engagement communautaire et le soutien aux artistes locaux. La société a invité des artistes à contribuer des illustrations de marque qui ont ensuite été vendues sur leur site Web. Cette approche met en évidence l’accent mis par l’entreprise sur l’engagement communautaire et le soutien des artistes locaux et la création d’un sentiment de fidélité à la marque parmi leurs clients.

Enfin, la campagne « La guerre des prix équitables » de LensKart, mettant en vedette Karan Johar et le PDG de la société, Peyush Bansal, était intelligente et a mis en évidence le caractère abordable des produits. Cette campagne est unique en ce sens qu’elle joue sur l’attente que la plupart des publicités présentant des produits à bas prix montreront que le protagoniste est impressionné par l’abordabilité. Au lieu de cela, dans cette publicité, Johar est découragé par les prix des offres de LensKart parce qu’ils sont si bas, et il sent qu’il ne peut pas porter les montures ouvertement. Cette campagne souligne l’engagement de l’entreprise à offrir des prix équitables pour ses produits.

Quelle marque au cours de la dernière année a fait le meilleur usage du numérique et comment ?

La récente stratégie de marketing numérique de Cadbury 5 Star était un coup de génie. En simplifiant leur logo en un graphique de cinq étoiles et en tirant parti du système de notation présent sur la plupart des applications, ils ont pu transformer le système de notation en une publicité pour le produit sans même en avoir l’intention. Cela leur a permis d’être visibles sur toutes les applications sans avoir à dépenser d’argent en publicité, en maximisant leur portée et leur visibilité sans avoir à dépenser une fortune.

J’apprécie également la décision de la marque de «détourner» d’autres supports pour la publicité gratuite dans les semaines à venir, car cela montre une volonté de sortir des sentiers battus et d’être créatif dans son approche de la publicité. Cette stratégie est un excellent exemple de la façon dont une marque peut se démarquer sur un marché encombré en pensant de manière créative et en tirant parti des plateformes existantes pour atteindre son public cible. Je pense que c’est un excellent moyen de tirer le meilleur parti du marketing numérique et c’est un excellent moyen d’économiser le budget. Il montre comment la marque peut être liée aux consommateurs et comment elle peut être perçue comme quelque chose qui fait partie de la vie quotidienne des consommateurs.

Dans un monde post-Covid, quelles sont les choses à faire et à ne pas faire avec le marketing digital ?

Le marketing numérique dans un monde post-Covid nécessite un équilibre délicat entre créativité et sensibilité. Il est crucial pour les spécialistes du marketing numérique de donner la priorité à l’empathie et à la flexibilité dans leurs stratégies. Cela implique d’être sensible au climat actuel et d’apporter les ajustements nécessaires aux messages et aux campagnes. De plus, il est important de continuer à se concentrer sur l’établissement de liens authentiques avec les clients grâce à un engagement personnalisé et authentique. En termes de choses à éviter, n’ignorons pas l’essor des achats en ligne et l’importance de rester à jour et pertinent pour se connecter avec les clients. Nous devons également éviter de faire de fausses promesses ou d’être inauthentiques, car les clients apprécient la transparence et l’honnêteté. La confiance et des relations positives avec les clients sont essentielles pour un marketing numérique réussi. Au lieu de recourir à l’achat d’abonnés ou d’utiliser des tactiques de manipulation, concentrons-nous sur la croissance organique et favorisons un sentiment de communauté avec les clients.

Un mauvais cas récent de publicité que vous avez vu, et pourquoi ?

Je ne veux pas citer un mauvais cas récent spécifique de publicité. Dans le paysage d’aujourd’hui, l’industrie de la publicité change et évolue constamment. Avec l’essor des nouvelles technologies et plateformes, il devient un écosystème en constante évolution. C’est un jeu d’essais et d’erreurs et il n’y a pas de bonne ou de mauvaise façon de faire les choses. La publicité est un jeu subjectif, et ce qui fonctionne pour une marque peut ne pas fonctionner pour une autre. Il s’agit d’obtenir le bon public cible. Il est important de se rappeler que chaque marque essaie de s’adapter à ce nouvel écosystème, et parfois, elle peut faire des faux pas dans ses efforts publicitaires.

Suivez-nous sur TwitterInstagram, LinkedIn, Facebook



Laisser un commentaire